Publié le :

Paris Université Club (PUC) lance sa section Esport !

#Bonnes Pratiques #Veille

Récemment le Paris Université Club (PUC) a lancé une nouvelle offre au sein de son enseigne : une section Esport’s. L’enjeu principal de cette section est d’allier le sport et l’esport pour partager des valeurs qui sont communes aux deux disciplines : travail d’équipes, concentration, respect des autres, coordination etc.

Naissance du projet

Pensé depuis janvier 2018, le PUC a vu en l’esport une occasion de transmettre des valeurs fortes aux joueurs de sport électronique grâce au sport et à son expérience dans ce milieu depuis plusieurs dizaines d’années. On peut constater des comportements et des compétences similaires au sein des deux pratiques et le PUC a voulu sensibiliser les jeunes dans une pratique de l’esport écoresponsable avec notamment des temps dédiés à des éléments clés comme le respect, la santé, la cohésion d’équipes etc.

Déjà expérimenté en amont, le PUC a réussi à organiser des événements mêlant sport et esport lors de la Coupe du monde de Football 2018 en réunissant 64 équipes de deux joueurs représentants les différents pays de la compétition. Chaque duo a pu s’affronter sur le jeu vidéo FIFA, suivre les matchs de la compétition et pratiquer le sport en respectant des valeurs fortes de partage et de vivre-ensemble. Cet événement a été une forte réussite et a notamment renforcé la volonté du PUC de proposer cette activité au sein de leur club de façon durable.

Sport/Esport : des valeurs qui se retrouvent

Le Comité international olympique (CIO) a plusieurs fois mentionné l’esport comme étant un sujet d’études. Même si les échanges entre les deux sont encore frileux, des initiatives et des synergies entre différents clubs ou institutions se sont créés. C’est avec cette vision que le PUC veut valoriser l’image du jeu vidéo auprès des parents en offrant des après-midis encadrés par des éducateurs issus de formation esportive venant notamment d’écoles.

En alternant jeu vidéo et sport, les jeunes enfants âgé entre 11 et 14 ans peuvent ainsi ailier ces deux activités (1h30 pour chacune des activités) et profiter d’une activité physique à choisir entre 3 sports proposés (judo, athlétisme et multisport) et favorisent une socialisation autour des jeux vidéo. Chaque jeu vidéo est étudié pendant 6 semaines pour mettre en avant des compétences spécifiques aux joueurs et ainsi les éduquer à une pratique plus responsable. Les différentes sessions sont alors rythmées par des temps dédiés notamment sur les bienfaits de la nutrition, des questions de santé, de socialisation pour initier des comportements vertueux dans le monde de l’esport.

Evolution pour le futur

Le PUC a donc lancé une version expérimentale de son offre milieu mars en attendant de repartir sur une nouvelle année scolaire (début septembre). Cette phase de test en condition réelle va permettre à la structure de mieux cerner les besoins et les problématiques soulevés au fil des sessions avec les différents enfants. Cependant, le PUC a déjà envisagé des évolutions : si des talents arrivent à se démarquer lors des sessions, pourquoi ne pas les initier au fonctionnement des lans françaises autorisant les mineurs pour les confronter à la compétition dans le jeu vidéo en offline.

Grâce à cette initiative du PUC, la pratique de l’esport tend à se démocratiser auprès des jeunes et notamment par le biais du sport. Souvent opposé à celui-ci, nous remarquons que sa pratique peut être relativement proche de celle de l’esport et que des connaissances communes nourrissent les deux disciplines. La ville de Paris a donc la chance d’accueillir une pratique nouvelle du jeu vidéo, qui tend à la rendre plus appréciée et mieux comprise par les parents et les enfants.

En savoir plus : http://puc.paris/esports/

 

Infos pratiques

– Ouvert aux 11-14 ans
– Le mercredi après-midi 
– L’inscription comprend 2 activités 1h30 de gaming et 1h30 de sport (choix parmi 3 sports proposés)
– Le nombre de places est limité à 20 jeunes

Partager sur :

Lire aussi #Bonnes Pratiques, #Veille